Les employés d’Apple demandent une politique de travail à distance plus flexible dans une lettre à Tim Cook

Plus tôt cette semaine, Tim Cook a annoncé les plans d’Apple pour un environnement de travail hybride à partir de septembre. Ce plan, qui exigerait que la plupart des employés d’Apple travaillent en personne trois jours par semaine, est désormais confronté à un recul en interne de la part d’employés qui estiment que l’entreprise n’est pas assez flexible pour ceux qui souhaitent travailler à distance plus régulièrement.

Le bord a obtenu une lettre interne circulant au sein d’Apple dans laquelle les employés écrivent qu’ils se sont sentis «non seulement ignorés, mais parfois activement ignorés» au cours de la dernière année en ce qui concerne la communication entre le travail en personne et le travail à distance. Les employés écrivent dans la lettre que certains ont même démissionné en raison du manque de politique de travail flexible d’Apple :

Nous aimerions profiter de l’occasion pour communiquer une préoccupation croissante parmi nos collègues. Cette politique de travail à distance / flexible d’Apple et la communication qui l’entoure ont déjà forcé certains de nos collègues à démissionner. Sans l’inclusivité que la flexibilité apporte, beaucoup d’entre nous pensent que nous devons choisir entre une combinaison de nos familles, notre bien-être et être habilités à faire de notre mieux, ou alors faire partie d’Apple.

Au cours de la dernière année, nous nous sommes souvent sentis non seulement inaudibles, mais parfois activement ignorés. Des messages tels que « nous savons que beaucoup d’entre vous sont impatients de renouer en personne avec vos collègues au bureau », sans aucun message reconnaissant qu’il existe des sentiments directement contradictoires parmi nous, semblent méprisants et invalidants. Non seulement beaucoup d’entre nous se sentent déjà bien connectés avec nos collègues du monde entier, mais ils sont plus connectés que jamais. Nous avons hâte de travailler comme nous le faisons maintenant, sans avoir à retourner quotidiennement au bureau. On a l’impression qu’il y a un décalage entre la façon dont l’équipe de direction pense au travail à distance / flexible et les expériences vécues par de nombreux employés d’Apple.

La lettre est adressée directement au PDG d’Apple, Tim Cook. Il est né d’une chaîne Slack avec environ 2 800 membres pour les “défenseurs du travail à distance”. Le bord dit qu’environ 80 personnes ont participé à la rédaction de la note. Il a été envoyé aux employés d’Apple pour qu’ils le signent vendredi après-midi. Les employés formulent plusieurs demandes spécifiques :

  • Nous demandons officiellement à Apple de considérer les décisions de travail à distance et flexibles comme étant aussi autonomes pour une équipe que les décisions d’embauche.
  • Nous demandons officiellement une courte enquête récurrente à l’échelle de l’entreprise avec un processus de communication / retour d’information clairement structuré et transparent au niveau de l’entreprise, de l’organisation et de l’équipe, couvrant les sujets énumérés ci-dessous.
  • Nous demandons officiellement qu’une question sur le taux de désabonnement des employés en raison du travail à distance soit ajoutée aux entretiens de sortie.
  • Nous demandons officiellement un plan d’action transparent et clair pour accueillir les personnes handicapées via un travail sur site, hors site, à distance, hybride ou autrement flexible.
  • Nous demandons officiellement un aperçu de l’impact environnemental du retour au travail en personne sur site et de la manière dont la flexibilité permanente à distance et à l’emplacement pourrait compenser cet impact.

La note interne intervient après que Tim Cook a communiqué aux employés d’Apple plus tôt cette semaine que l’entreprise commencera un retour au travail en personne cet automne après une année de travail à distance provoquée par la pandémie de COVID-19.

Dans le cadre du plan, la plupart des employés seront invités à se présenter au bureau les lundis, mardis et jeudis. Ils pourront travailler à distance, s’ils le souhaitent, les mercredis et vendredis. Certaines équipes devront reprendre le travail en personne quatre à cinq jours par semaine. Il s’agit d’une approche plus détendue que celle adoptée auparavant par Apple pour le travail à distance, mais comme l’indique cette note, certains employés souhaitent toujours que l’entreprise en fasse plus.

Reste à savoir si Cook et d’autres dirigeants d’Apple sont réceptifs à cette nouvelle note d’employés. Vous pouvez lire l’e-mail complet sur Le bord.


Découvrez 9to5Mac sur YouTube pour plus d’actualités Apple :

★★★★★

A lire également