La lutte longue et interminable de Facebook contre la désinformation

La lutte longue et interminable de Facebook contre la désinformation

Facebook fait face à son défi le plus difficile à ce jour: une élection compliquée par une pandémie, une nation profondément divisée attirée par des théories du complot et des versions alternatives de la réalité. Est-ce pret? Voici quelques-uns des plus grands pas et des faux pas qu'il a faits dans la lutte contre la désinformation depuis 2016.

10 novembre 2016: Quelques jours après l'élection du président américain Donald Trump, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, qualifie l'idée que les «fausses nouvelles» sur Facebook avaient influencé l'élection «une idée assez folle». Il revient plus tard sur le commentaire.

Décembre 2016: Facebook annonce qu'il embauchera des vérificateurs de faits tiers pour lutter contre la désinformation.

27 avril 2017: Facebook reconnaît publiquement que les gouvernements ou d'autres acteurs non étatiques malveillants utilisent son réseau social pour influencer les élections nationales, conformément aux conclusions du gouvernement américain sur l'ingérence russe.

Octobre 2017: Facebook indique que des publicités liées à une agence Internet russe ont été vues par environ 10 millions de personnes avant et après les élections de 2016.

Novembre 2017: Avant les auditions du Congrès sur l'ingérence électorale, Facebook augmente cette estimation, affirmant que les publicités russes fomentant la division politique ont potentiellement atteint jusqu'à 126 millions d'utilisateurs.

4 janvier 2018: Zuckerberg déclare que sa résolution de 2018 est de «réparer» Facebook.

Mars 2018: il est de plus en plus évident que des campagnes Facebook ont ​​été utilisées pour orienter le Royaume-Uni vers le Brexit.

Avril 2018: Zuckerberg témoigne devant le Congrès et s'excuse pour les faux pas de l'entreprise, ainsi que pour les fausses nouvelles, les discours de haine, le manque de confidentialité des données et l'ingérence étrangère lors des élections de 2016 sur sa plateforme.

Mai 2018: les démocrates du comité du renseignement de la Chambre publient plus de 3500 publicités Facebook créées ou promues par une agence Internet russe avant et après les élections de 2016.

Juillet 2018: les législateurs britanniques appellent à une plus grande surveillance de Facebook et d'autres plateformes.

Juillet 2018: après que Facebook a mis en garde contre la montée en flèche des dépenses en partie due au renforcement de la sécurité et à l'embauche de plus de modérateurs, le cours de son action subit la pire baisse de son histoire. Ses actions ne se rétablissent qu'en janvier 2020.

5 septembre 2018: les dirigeants de Facebook et Twitter s'engagent devant le Congrès à se défendre contre les intrusions étrangères.

Octobre 2018: Facebook invite la presse à visiter une nouvelle «salle de guerre» pour lutter contre la désinformation liée aux élections dans ce qui est largement considéré comme une action de relations publiques.

Octobre-novembre 2018: avant les élections de mi-mandat aux États-Unis de 2018, Facebook supprime des centaines de comptes, pages et groupes pour des liens présumés avec une ingérence électorale étrangère.

18 février 2019: Dans un rapport cinglant, les législateurs britanniques appellent à un code d'éthique obligatoire et à des surveillants indépendants pour les plateformes de médias sociaux, appelant spécifiquement Facebook pour une conception technique qui semble «dissimuler la connaissance et la responsabilité de décisions spécifiques».

Mai 2019: Facebook refuse de supprimer une vidéo manipulée pour montrer la présidente de la Chambre Nancy Pelosi en train de brouiller ses mots. Le clip modifié est partagé des millions de fois.

Octobre 2019: Facebook dévoile de nouveaux systèmes de sécurité conçus pour empêcher l'ingérence étrangère dans les élections.

Novembre 2019: Facebook ouvre une nouvelle «salle de guerre» de désinformation avant les élections britanniques.

Mai-juin 2020: Facebook refuse de supprimer les messages de Trump suggérant que des manifestants à Minneapolis pourraient être abattus. Zuckerberg défend sa décision dans un message Facebook. Facebook refuse également de prendre des mesures concernant deux publications de Trump diffusant de fausses informations sur le vote par courrier. Certains employés de Facebook démissionnent en signe de protestation.

Juin 2020: Facebook dit qu'il ajoutera des étiquettes à tous les articles sur le vote qui dirigent les utilisateurs vers des informations faisant autorité des responsables électoraux locaux et locaux. Cela comprend les messages du président.

8 juillet 2020: Un audit quasi indépendant des droits civils critique les «décisions vexantes et déchirantes» de Facebook en ce qui concerne les droits civils et la désinformation électorale, y compris les tweets de Trump sur le vote par courrier.

Août 2020: Après des années d'approche sans intervention, Facebook limite le mouvement conspirationniste QAnon, mais ne l'interdit pas purement et simplement.

3 septembre 2020: Facebook freine les publicités politiques, mais seulement pendant sept jours avant les élections américaines.

6 octobre 2020: Facebook interdit tous les groupes prenant en charge QAnon.

7 octobre 2020: Facebook limite davantage les publicités politiques, prépare plus d'étiquettes pour les messages des candidats qui déclarent prématurément la victoire ou contestent les résultats officiels, et interdit l'utilisation d'un «langage militarisé» dans le cadre d'appels à l'observation des sondages.


L'iPhone 12 mini, le HomePod mini sont-ils les appareils Apple parfaits pour l'Inde? Nous en avons discuté sur Orbital, notre podcast technologique hebdomadaire, auquel vous pouvez vous abonner via Apple Podcasts, Google Podcasts ou RSS, télécharger l'épisode ou simplement cliquer sur le bouton de lecture ci-dessous.

Articles similaires

Les cartes SSD SanDisk Extreme Pro et microSD Sandisk Extreme sont parfaites pour les créateurs numériques d'aujourd'hui

Les cartes SSD SanDisk Extreme Pro et microSD Sandisk Extreme sont parfaites pour les créateurs numériques d'aujourd'hui

Meilleures offres de jeux Black Friday

Meilleures offres de jeux Black Friday

Un compte pCloud à vie est une excellente alternative à iCloud

Un compte pCloud à vie est une excellente alternative à iCloud

Obtenez un Samsung Galaxy Note 20 Ultra débloqué à 23% de réduction ou seulement 549,99 $ avec échange

Obtenez un Samsung Galaxy Note 20 Ultra débloqué à 23% de réduction ou seulement 549,99 $ avec échange

Articles récents