Amazon cherche à reprendre ses opérations françaises à partir du 19 mai

Amazon cherche à reprendre ses opérations françaises à partir du 19 mai

Le géant de la vente en ligne Amazon cherche à reprendre ses opérations à partir de mardi dans ses six entrepôts en France qui ont été temporairement fermés dans un conflit de travail sur les conditions de travail lors de la pandémie de coronavirus, a-t-il déclaré vendredi.

Amazon "travaille sur une réouverture progressive à partir du 19 mai" en France, a-t-il indiqué à l'AFP dans un communiqué, après que les syndicats ont également indiqué qu'un accord avait été trouvé sur les conditions de reprise des opérations.

Le détaillant en ligne avait été enfermé dans une bataille avec les syndicats qui a déclaré que les mesures prises pour atténuer le risque de contagion pour le personnel n'étaient pas suffisantes.

Les employés avaient eu besoin de traiter un flot de commandes au milieu de la fermeture nationale de près de deux mois qui s'est terminée lundi et ont vu les magasins traditionnels fermés.

L'impasse avait été examinée de près par la communauté internationale, Amazon surveillant de près le monde entier sur la façon dont elle traite les employés confrontés à la flambée des commandes lors des blocages de virus.

Mais les syndicats du personnel ont déclaré dans un communiqué conjoint qu'ils et la direction "s'étaient mis d'accord sur les conditions de reprise de l'activité des six entrepôts situés sur le territoire français à partir du 19 mai".

"La reprise sera progressive et basée sur le volontariat", ajoute le communiqué.

Les conditions précises doivent être arrêtées lors d'une réunion lundi.

Le mois dernier, une cour d'appel a confirmé une décision qui a fortement réduit les opérations d'Amazon et a ordonné à la direction de revoir les mesures de sécurité.

Le tribunal a déclaré que seuls des produits numériques, du matériel de bureau, des produits d'épicerie, des produits médicaux et de soins personnels pourraient être livrés dans l'intervalle.

Mais Amazon a déclaré qu'il était impossible de se conformer à l'ordonnance et a complètement fermé les six sites à partir de la mi-avril, bien qu'il ait maintenu le salaire complet des employés.

Le syndicat CFDT a déclaré que le résultat de la négociation qui en a résulté avec Amazon était "une étape importante dans l'adaptation de cette entreprise à la culture de notre pays, à ses règles et aux exigences de la CFDT pour un lieu de travail durable et digne".


En 2020, WhatsApp obtiendra-t-il la fonctionnalité de tueur que chaque Indien attend? Nous en avons discuté sur Orbital, notre podcast technologique hebdomadaire, auquel vous pouvez vous abonner via Apple Podcasts ou RSS, télécharger l'épisode ou simplement cliquer sur le bouton de lecture ci-dessous.

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents