Xiaomi, pas Apple ou Samsung, a mangé la part de marché européenne de Huawei l’année dernière

Xiaomi, pas Apple ou Samsung, a mangé la part de marché européenne de Huawei l’année dernière

Le marché des smartphones dans son ensemble a connu un ralentissement massif l’année dernière en raison de l’impact économique du COVID-19. L’Europe a été particulièrement touchée, et maintenant Recherche de contrepoint a révélé comment chaque marque a duré.

L’iPhone 12 a été le lancement européen le plus réussi d’Apple

Le L’iPhone 12 a été le lancement européen le plus réussi d’Apple, selon le cabinet de recherche, et a poussé sa part de marché à un niveau record de 30% au dernier trimestre de 2020. Apple a terminé à la première place devant Samsung avec 15,7 millions d’expéditions d’iPhone, en baisse de 4% par rapport aux 16,3 millions d’unités qu’il a envoyées aux clients et détaillants européens au quatrième trimestre 2019. l’année dernière, les smartphones les plus populaires au monde, ont continué à bien se vendre sur la plupart des marchés et ont contribué à consolider la position de l’entreprise.

Tout au long de 2020, Apple était la deuxième marque la plus populaire en Europe en volume derrière Samsung. Il a expédié 41,3 millions d’iPhones, 1% de moins que les 41,7 millions d’unités vendues en 2019, et représentait 22% du marché.

Le segment européen des smartphones s’est contracté de 14% en moyenne l’année dernière, les performances stables d’Apple ne sont donc pas une mince affaire.

La série Galaxy S20 a vraiment laissé tomber Samsung

Samsung a expédié 15,5 millions de smartphones Galaxy en Europe au cours des trois derniers mois de 2020, en baisse de 12%. La bonne nouvelle est que, à l’instar d’Apple, son grand rival, Samsung a souffert moins que la moyenne du marché et a maintenu sa part de marché de 29 %.En année pleine, le géant sud-coréen a continué à dominer la région avec 59,8 millions d’expéditions et un 32 % partager. Ce dernier a augmenté d’un point de pourcentage, mais ses livraisons ont diminué de 12%.

Recherche de contrepoint attribue les performances moins impressionnantes de la marque à la série Galaxy S20, qui n’a jamais décollé en Europe et a été constamment dépassée par les Galaxy A51 et Galaxy A71 abordables.

Samsung a également capturé beaucoup moins de part de marché de Huawei que prévu, la majeure partie de cette part allant à des marques chinoises comme Xiaomi et Oppo. Le cabinet de recherche attend la série Galaxy S21 pour fonctionner beaucoup mieux, mais affirme que la marque a encore du pain sur la planche en 2021.

Les performances de Xiaomi étaient exceptionnelles l’année dernière

Xiaomi était de loin le plus grand gagnant d’Europe l’année dernière. Ses expéditions de smartphones ont augmenté de 85% au quatrième trimestre 2020 et de 90% encore plus incroyables sur toute l’année.

Cela s’explique en grande partie par sa solide performance en Espagne et en Italie, où elle représentait respectivement 28% et 17% des expéditions au dernier trimestre. La majeure partie de la croissance de Xiaomi s’est faite aux dépens de Huawei.

Que Xiaomi puisse continuer à croître rapidement en 2021 dépend de marchés européens plus haut de gamme comme le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, où Contrepoint croit le produit phare Mi 11 pourrait jouer un rôle important.

Mais malgré cela, Xiaomi a fait ce dont Samsung rêvait: absorber la majeure partie de la part de Huawei et consolider sa position sur le marché, en l’occurrence le troisième plus grand fabricant.

Oppo a poursuivi son entrée réussie en Europe

La marque chinoise Oppo est entrée en Europe fin 2019 et a bénéficié de gros budgets marketing et de la chute de Huawei. Il a expédié 6,5 millions de smartphones en Europe l’année dernière, dont 2,4 millions ont été envoyés au cours des trois derniers mois.

Sa part de marché a doublé d’une année sur l’autre et les expéditions ont augmenté de plus de 80%. La marque est en bonne position pour aller de l’avant grâce à des partenariats avec des opérateurs de premier plan comme Vodafone et Deutsche Telekom.

OnePlus a eu du mal, Realme a explosé et Huawei s’est effondré

Malgré le lancement de son milieu de gamme Nord en été et modèles supplémentaires au quatrième trimestre, OnePlus a eu du mal à se développer en 2020. Ses livraisons européennes s’élevaient à 2,2 millions d’unités, soit une augmentation modeste de 5%.

Realme, d’un autre côté, était une histoire complètement différente. Elle détenait le titre de marque à la croissance la plus rapide en Europe l’année dernière, avec des ventes en hausse de plus de 1000% grâce à de bonnes performances en Espagne, en Italie et en Europe de l’Est.

Enfin, Huawei était officiellement la quatrième marque en Europe l’année dernière, mais ses volumes ont baissé de 43% à 22,9 millions d’unités. Au quatrième trimestre, il s’est effondré encore plus – 62% d’une année sur l’autre – et était beaucoup plus proche de prendre du retard sur Oppo.

Articles similaires

Flipkart acquiert Cleartrip pour renforcer sa présence en ligne

Flipkart acquiert Cleartrip pour renforcer sa présence en ligne

Verizon vs T-Mobile vs AT&T: qui gagne les guerres 5G au début de 2021?

Verizon vs T-Mobile vs AT&T: qui gagne les guerres 5G au début de 2021?

«  Ian’s Awesome Counter  » pour Apple Watch vise à vous aider à être plus concentré et conscient

«  Ian’s Awesome Counter  » pour Apple Watch vise à vous aider à être plus concentré et conscient

Les nouveaux Amazon Echo Buds sont plus petits, plus légers et meilleurs qu’avant

Les nouveaux Amazon Echo Buds sont plus petits, plus légers et meilleurs qu’avant

Articles récents