Spatial Audio sur Apple Music : le producteur des Beatles explique pourquoi certains albums sonnent mieux que d'autres

Spatial Audio sur Apple Music : le producteur des Beatles explique pourquoi certains albums sonnent mieux que d’autres

Giles Martin, fils du producteur des Beatles Sir George Martin, s’est assis pour une interview avec Rolling Stone a parlé de la fonction Spatial Audio d’Apple Music. Martin, qui est responsable des mixages Dolby Atmos des deux albums, explique pourquoi Sgt. Peppers Lonely Hearts Club Band ne « sonne pas tout à fait correctement » en Dolby Atmos, contrairement à Abbey Road.

Cela fait quelques mois qu’Apple a introduit la qualité sans perte et la technologie Spatial Audio dans Apple Music. Au moment de l’annonce, Giles Martin a parlé de cette fonctionnalité et l’a comparée à un « saut quantique dans la technologie ».

« De la sensation d’entendre votre artiste préféré dans la même pièce que vous à l’expérience d’être assis directement au milieu d’un orchestre symphonique, l’expérience d’écoute est transformatrice et les possibilités pour le créateur sont infinies. Il s’agit d’un saut quantique dans la technologie – j’ai jusqu’à présent eu le plaisir de mélanger certains des plus grands artistes de l’histoire en Dolby Atmos. Avec ce travail, je me suis retrouvé à tomber dans des albums que j’aime. C’est une expérience unique de pouvoir m’immerger complètement dans une musique qui, bien que familière, sonne soudainement nouvelle, fraîche et immédiate. En tant que créateur, c’est plus que passionnant que nous puissions désormais partager cette expérience incroyable via Apple Music. »

Maintenant, à Pierre roulante, Giles Martins explique pourquoi Route de l’Abbaye sonne si bien avec Spatial Audio alors que ce n’est pas le cas avec Sgt. Poivrons.

« Sergent. Pepper’s, comment c’est présenté en ce moment, je vais en fait le changer. Cela ne me semble pas tout à fait correct. C’est dans Apple Music en ce moment. Mais je vais le remplacer. C’est bon. Mais ce n’est pas juste. Sgt. Pepper’s était, je pense, le premier album jamais mixé en Dolby Atmos.

Dans l’interview, Giles Martin dit que l’album manque « un peu de basse et un peu de poids derrière », ce qui arrive également avec certains albums étiquetés avec Dolby Atmos dans Apple Music, y compris ceux d’Ariana Grande.

Le producteur explique ensuite comment se passe le processus de mixage des chansons en Dolby Atmos :

« Nous commençons par la stéréo. Je pense que l’audio immersif devrait être une expansion du champ stéréo, d’une certaine manière. J’aime l’idée d’un disque vinyle qui fond et tu tombes dedans. C’est l’analogie que j’aime utiliser. Et si vous avez beaucoup de choses autour de vous tout le temps, cela peut devenir légèrement irritant et déroutant, selon la musique (…) Mais ce qui est intéressant avec l’audio immersif, c’est qu’il y a un point central. C’est donc presque comme mono, mais élargi. C’est comme avoir un peu de caramel et écraser le caramel avec un marteau et tous les morceaux brisés qui vous entourent. Et si vous n’avez pas de point focal, si vous ne mettez pas votre batterie au centre ou la voix au centre, vous n’avez pas vraiment l’impression d’être en immersion. C’est un peu comme une chambre James Turrell, où vous êtes juste dans cette pièce incolore.

Il donne également une petite astuce pour savoir pourquoi les chansons des Beatles sonnent si bien en Dolby Atmos, selon Martin :

« Avec les mix des Beatles, parce que nous avons, je suppose, l’argent pour le faire, et le luxe du temps, ce que moi et [engineer] Sam Okell a tendance à le faire, contrairement à l’utilisation d’effets numériques, c’est que nous replacerons les haut-parleurs dans Studio Two [the Abbey Road space where the Beatles originally recorded]. Et nous allons réenregistrer la voix de John dans Studio Two, donc ce que vous entendez sont les reflets de la pièce dans laquelle il chante. Cela rapproche la voix de vous.

Et pourquoi nous devrions attendre un peu plus pour voir un autre disque des Beatles dans cette technologie :

« Avec le logiciel de séparation de source, je dois absolument m’assurer qu’il ne nuit pas à l’audio (…) Le logiciel s’améliore beaucoup. Je regarde constamment comment nous l’aborderions si jamais j’arrivais à [remix] Revolver ou Rubber Soul, des premiers albums, que beaucoup de gens veulent que je fasse. C’est un bon exemple de « Comment faisons-nous cela ? » Comment puis-je m’assurer que la voix de John ou Paul n’est pas seulement dans le haut-parleur droit, mais aussi m’assurer que sa guitare ne le suit pas si je la mets au centre ? Sur « Taxman », la guitare, la basse et la batterie sont tous sur une seule piste ! C’est pourquoi le disque est essentiellement sur le côté gauche, puis il y a un shaker sur le côté droit du centre.

Giles Martin fait également l’éloge des écouteurs, bien qu’il mentionne spécifiquement Sonos, et affirme qu’ils offrent désormais une bonne expérience :

« Il y a eu une croissance exponentielle de la technologie de l’audio spatial pour les écouteurs, ce qui s’est produit dans un laps de temps incroyablement court. Je dirais qu’il y a deux ans, c’était inécoutable. Et maintenant, c’est une bonne expérience. Ce qui est excitant, c’est que ça ne fera que s’améliorer.“

Que pensez-vous de la technologie Dolby Atmos sur Apple Music ? Quel est votre morceau préféré ? Dites-nous dans la section commentaire ci-dessous.


Découvrez 9to5Mac sur YouTube pour plus d’actualités Apple :

A lire également