;)

Partager les revenus Google AdSense sur un blog multi-auteurs

Rate this post

Comme certains d’entre vous le savent, je suis en train de travailler actuellement sur un produit qui devrait toucher toutes les personnes qui vivent du et par le Web (ceux que j’appelle les Webworkers). C’est un projet de longue haleine car je n’ai pas beaucoup de temps (et toute aide est bienvenue ;) ) entre mon travail et ma famille.

Dans ma solution, l’une des pistes est de fédérer un certain nombre de blogs et de pages, écrits et maintenus par plusieurs auteurs (entre autres).

Dès le début il m’a fallu penser à une solution de partage d’éventuels revenus, dont les revenus publicitaires comme les pubs Google Adsense.
Finalement j’ai trouvé la solution sur un blog indien. Cela semble tout à fait adapté. Voyons comment cela se présente.

Le plan de redistribution des gains prévoit que chaque auteur gagnera un pourcentage fixe des revenus AdSense générés par les articles qu’ils ont écrit. Du point de vue des auteurs, cet arrangement est bien meilleur que de diviser les revenus par rapport au nombre de pages vues.

En effet, Google ne rémunère que lorsque une publicité est cliquée et non au nombre d’affichage. C’est ce que l’on appelle le CPM (Coût pour Mille). Si votre contenu est très ciblé et que les publicités affichées sont très pertinentes et donc le taux de transformation est bon, il est normal que vous soyez plus rémunéré que l’auteur d’un contenu plus large et donc avec une audience plus grande, mais dont les publicités sont moins cliquées.

A partir de là, vous avez deux options : soit chaque auteur ouvre un compte AdSense séparé et ajoute son code/tag à chaque article (das un champ custom par exemple) et se débrouille seul en reversant à l’administrateur sa part de revenu, soit l’administrateur gère l’ensemble (ce qui semble logique puisqu’il est le chef d’orchestre).

La solution retenue est la seconde. L’administrateur doit donc créer des canaux séparées pour chaque auteur, afin d’identifier les sources de revenus.

Imaginons qu’il y a 3 auteurs. Peter, Sam et Matt.
Pour chacun d’entre eux, nous créons un canal dont le nom correspond au nom de l’auteur.

Ensuite il faut créer des unités de même format auxquelles on affecte l’un des canaux. Pour plus de commodité, il est préférable de suivre une convention de nommage (ex. Leaderboard_Peter, Leaderboard_Sam, etc).

Après la création de votre compte AdSense, vous obtiendrez le code à insérer dans vos pages pour chaque canal.

<script type="text/javascript"><!--
  google_ad_client = "pub-xyz";  /* Leaderboard - Peter */
  google_ad_slot = "123789";
  google_ad_width = 728;
  google_ad_height = 90;
//-->
</script>
<script type="text/javascript"
 src="https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js">
</script>

Seul le « slot » changera pour chaque canal. Comme chaque canal correspond à un auteur, il suffit d’insérer un peut de code javascript et php et le tour est joué.

Pour obtenir le nom d’un auteur la procédure est très simple. En fonction de la plateforme utilisé, insérez :

  • <$BlogItemAuthorNickname$> pour Blogger (ancienne version)
  • <data:post.author/> pour Blogger (nouvelle version)
  • <?php get_the_author(); ?> pour WordPress

Une petite fonction PHP pour mapper les noms et les codes :

< ?php function get_ad_codes($author) {
 if($author == 'peter')
   return '123789';
 elseif ($author=='sam')
   return '987878';
...
 else // default, no author found
   return '964743';
} ?>

Modifiez ensuite le script AdSense de la manière suivante:

<script type="text/javascript"><!--
  google_ad_client = "pub-xyz";
  google_ad_slot = "<?php echo get_ad_codes(get_the_author());?>";
  google_ad_width = 728;
  google_ad_height = 90;
//-->
</script>
<script type="text/javascript"
 src="https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js">
</script>

Pour connaitre les revenus par auteur, il suffit d’afficher ceux-ci dans l’interface AdSense en les groupant par canal. Le tour est joué.

Simple et pratique, la technique peut être utilisée pour d’autres applications.

Crédits: Digital Inspiration