macOS Big Sur oblige les applications Apple à contourner les pare-feu et les VPN; Briques Certains modèles de MacBook Pro plus anciens: rapports

Apple a introduit la semaine dernière macOS Big Sur comme système d'exploitation de nouvelle génération. La mise à jour contient une liste de nouvelles fonctionnalités pour les machines Mac. Cependant, macOS Big Sur s'est également avéré inclure un problème qui oblige les applications Apple à contourner les pare-feu et les réseaux privés virtuels (VPN). Ce problème concernant la confidentialité a été initialement repéré dans une version bêta de macOS Big Sur le mois dernier. Cependant, Apple ne l'a pas résolu au moment de la publication de la version publique. Par ailleurs, la mise à jour de macOS Big Sur a été signalée à certains modèles plus anciens de MacBook Pro. Apple a également répondu aux préoccupations de confidentialité soulevées par certains chercheurs à propos de sa fonction de sécurité Gatekeeper qui a provoqué quelques problèmes la semaine dernière.

Un utilisateur Twitter @mxswd initialement repéré le problème de contournement du pare-feu lors de la première version bêta de macOS Big Sur le mois dernier. Le problème faisait que le système contournait les pare-feu et les VPN lors de l'utilisation d'une application Apple, telle que Apple Maps. C'était confirmé par le chercheur en sécurité Patrick Wardle.

«Auparavant, un pare-feu macOS complet pouvait être implémenté via Network Kernel Extension (kext). Apple a déprécié les kexts, nous donnant des extensions réseau… mais apparemment (beaucoup de leurs applications / démons contournent ce mécanisme de filtrage », a noté Wardle dans un tweet.

Le chercheur en sécurité a découvert que le Mac App Store sur macOS Big Sur contournait les pare-feu. Les problèmes de la version bêta ont été détaillés par le blog Apple Term.

Il était à l'époque présumé qu'Apple résoudrait le problème lors de la publication de la mise à jour de Big Sur au grand public. Cependant, la société n'a apporté aucun changement.

Wardle c'est noté dans un tweet publié dimanche que le problème du contournement des pare-feu et des VPN persistait toujours dans la version stable et pourrait être abusé par des logiciels malveillants et avoir un impact sur la sécurité des utilisateurs sur la dernière version de macOS.

Apple n'a pas encore commenté la question.

Outre le problème du contournement des pare-feu et des VPN, macOS Big Sur semble avoir des problèmes qui gênent certains modèles de MacBook Pro plus anciens. Comme rapporté MacRumors, plusieurs utilisateurs des modèles de MacBook Pro 13 pouces fin 2013 et mi-2014 signalent que la dernière mise à jour de macOS est en train de briser leurs machines.

Les utilisateurs concernés ont souligné sur les forums de la communauté Apple et Reddit que lors de la mise à jour vers macOS Big Sur, un écran noir est apparu qui a finalement brisé le matériel. L'un des utilisateurs a déclaré sur les forums de la communauté Apple qu'un ingénieur était capable de démarrer un MacBook Pro impacté après avoir débranché sa carte d'E / S.

«Je ne sais pas comment Apple va gérer ce problème, d'autant plus que tous les Mac concernés sont hors garantie. Et je ne sais pas s'ils seront en mesure de résoudre ce problème avec une mise à jour logicielle, car cela semble être un problème matériel causé d'une manière ou d'une autre par Big Sur », a écrit l'utilisateur.

Apple serait au courant du problème car il a été transmis à l'équipe d'assistance Apple. Cependant, la société n'a pas encore précisé aux utilisateurs si elle serait en mesure de résoudre le problème via une mise à jour logicielle.

Cela dit, il est prudent pour les utilisateurs plus âgés de MacBook Pro de retarder l'installation de macOS Big Sur jusqu'à ce que la société apporte une réponse officielle au problème de brique.

La semaine dernière, certains utilisateurs ont signalé que macOS Big Sur avait pris des heures dans le processus de téléchargement. Cependant, la précipitation massive dans l'installation de la nouvelle mise à jour logicielle qui pourrait être due à la liste de ses nouvelles fonctionnalités a eu un impact sur les utilisateurs des versions macOS existantes, car beaucoup d'entre eux ont dû faire face à des retards dans le lancement des applications. Le problème était dû à un problème de certificat, où le service macOS Gatekeeper ne parvenait pas à vérifier le certificat de développeur de l'application.

Certains chercheurs ont affirmé que les ralentissements de l'application étaient dus à un problème dans le système qui permettait à macOS d'envoyer des données utilisateur aux serveurs Apple. Cependant, Apple a maintenant fourni des éclaircissements sur cette question et a déclaré qu'il n'avait jamais combiné les données des contrôles de Gatekeeper avec des informations sur ses utilisateurs ou leurs appareils.

«Nous n'utilisons pas les données de ces contrôles pour savoir ce que les utilisateurs lancent ou exécutent sur leurs appareils», a déclaré la société.

Apple a également mentionné qu'il révisait la conception de la demande réseau et permettait une préférence de désabonnement pour les utilisateurs. Ces changements, qui visent à assurer la sécurité des utilisateurs et à résister à des problèmes comme ce qui s'est passé la semaine dernière, entreraient en vigueur l'année prochaine.


Apple Silicon conduira-t-il à des MacBook abordables en Inde? Nous en avons discuté sur Orbital, notre podcast technologique hebdomadaire, auquel vous pouvez vous abonner via Apple Podcasts, Google Podcasts ou RSS, télécharger l'épisode ou simplement cliquer sur le bouton de lecture ci-dessous.

★★★★★

A lire également