Les sénateurs américains accusent Apple de refuser «  brusquement  » de participer à une audience antitrust sur l’App Store

Le sous-comité judiciaire du Sénat américain sur l’antitrust a prévu une audition sur les préoccupations de l’App Store «depuis des semaines» avec Apple et Google, deux des principales sociétés impliquées. Maintenant, une nouvelle lettre à Tim Cook des sénateurs Amy Klobuchar et Mike Lee dit qu’Apple a «brusquement» renoncé à envoyer un témoin à l’audience ce mois-ci après s’être engagé auparavant avec le personnel du Sénat américain et que le choix est «inacceptable».

Rapportée par Bloomberg, la lettre a été envoyée aujourd’hui au PDG d’Apple, Tim Cook, par Klobuchar et Lee, président et membre éminent du Sous-comité judiciaire du Sénat sur la politique de concurrence, les lois antitrust et les droits des consommateurs.

Nous écrivons au sujet du refus d’Apple Inc. de fournir un témoin pour témoigner en temps opportun devant le sous-comité de la politique de la concurrence, de l’antitrust et des droits des consommateurs du Comité judiciaire du Sénat lors d’une audience pour examiner les problèmes de concurrence soulevés par les magasins d’applications.

La lettre continue en soulignant «de graves problèmes de concurrence intéressant le gouvernement»:

Le pouvoir d’Apple sur le coût, la distribution et la disponibilité des applications mobiles sur les appareils Apple utilisés par des millions de consommateurs soulève de graves problèmes de concurrence qui intéressent le Sous-comité, les consommateurs et les développeurs d’applications. Un examen complet et équitable de ces questions devant le sous-comité nécessite la participation d’Apple.

Klobuchar et Lee affirment que «Apple a brusquement déclaré qu’il ne fournirait aucun témoin à témoigner lors d’une audience en avril» avec un préavis de seulement 16 jours, tandis que «Apple savait depuis des semaines que le Sous-comité prévoyait une audience sur ce sujet et était engagé dans des discussions avec notre personnel pour savoir qui témoignerait au nom d’Apple. »

La lettre indique qu’Apple a affirmé qu’un «litige en cours» était la raison pour laquelle il ne pouvait pas participer, mais les sénateurs disent que ce n’est pas une excuse et que sauter l’audience est «inacceptable».

Enfin, votre personnel a noté que les litiges en cours étaient la raison pour laquelle aucun témoin n’a été fourni ce mois-ci. De nombreux autres représentants d’entreprises, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du secteur de la technologie, ont témoigné devant le Congrès dans des circonstances similaires, et votre personnel était au courant du litige en cours lorsqu’ils travaillaient initialement avec nous pour fournir un témoin. Le changement soudain de cap d’Apple pour refuser de fournir un témoin pour témoigner devant le sous-comité sur les problèmes de concurrence dans les magasins d’applications en avril, alors que la société est clairement disposée à en discuter dans d’autres forums publics, est inacceptable.

En terminant, les sénateurs «exhortent vivement» Apple à modifier sa position et à «fournir un témoin pour témoigner devant le sous-comité en temps opportun».

À lire aussi :  Samsung Galaxy Tab S8+ alimenté par Snapdragon 898 apparaît sur Geekbench

Entre autres, Apple est au milieu d’un procès antitrust avec Epic Games qui devrait être jugé en mai. Notamment, s’il est adopté, un projet de loi proposé par le sénateur Klobuchar pourrait avoir le pouvoir d’infliger une amende à Apple jusqu’à 15% de ses revenus.


Consultez 9to5Mac sur YouTube pour plus d’informations sur Apple:

★★★★★