Le PDG de Facebook commente le contrôle strict d'Apple sur les applications

Le «jardin clos» d'Apple est souvent cité comme la principale raison pour laquelle les gens utilisent ou refusent d'utiliser les produits de la société Cupertino. Ayant le contrôle sur tout, Apple peut s'assurer que les applications et autres logiciels iPhone et iPad sont sécurisés et fonctionnent comme prévu.

Cependant, le récent La querelle entre Apple et Epic Games, les créateurs du jeu vidéo populaire Fortnite, a soulevé des questions et des inquiétudes sur le côté sombre dudit "jardin clos".

Lorsqu'on lui a demandé si l'Apple App Store était un monopole, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré que le contrôle "unilatéral" Apple a sur quelles applications peuvent fonctionner sur iPhone soulève "des questions que les gens devraient se pencher." Dans l'interview sur HBO's Axios, Zuckerberg a également noté l'approche très différente d'Android de Google. Et plus précisément, les utilisateurs d'Android sont autorisés à télécharger des applications à partir de toute autre source s'ils le souhaitent, en plus d'avoir le Google Play Store.

Comme le savent la plupart des utilisateurs Android dévoués, il existe en effet des moyens de charger des applications sur les téléphones Android, ce qui signifie essentiellement télécharger et installer des applications à partir de sources autres que Google Play Store. Cela permet aux développeurs qui ne souhaitent pas publier leur application sur le Play Store de Google pour une raison quelconque, ou qui n'y sont pas autorisés, de continuer à distribuer leurs applications aux utilisateurs d'Android. Comme Fortnite a également récemment été lancé sur le Play Store de Google, Epic Games et les joueurs de Fortnite n'étaient pas complètement séparés les uns des autres, car le jeu peut toujours être téléchargé et installé à partir du site Web d'Epic Games. Autrement dit, sur les téléphones et tablettes Android.

Cependant, il n'y a pas une telle liberté pour les utilisateurs d'iPhone et d'iPad, et aucune application ne peut être installée sur les téléphones et tablettes d'Apple si ladite application n'est pas disponible sur l'App Store d'Apple.

Lorsqu'on lui a demandé si les régulateurs gouvernementaux devraient se pencher sur les pratiques d'Apple en la matière, Zuckerberg a de nouveau déclaré que le comportement d'Apple soulève des questions, mais a également ajouté qu'il "n'était pas nécessairement la personne pour y répondre". Le clip se termine alors avec lui en concluant: "Je pense que c'est quelque chose qui mérite un examen minutieux, et ils font l'objet d'un examen minutieux."

Il y a quelques années, le PDG d'Apple, Tim Cook, a lui-même pris un jab très médiatisé à Zuckerberg et Facebook, en disant: «Nous ne ferions jamais de nos clients le produit». Les commentaires aurait exaspéré le PDG de Facebook, qui a ensuite ordonné à son équipe de direction de n'utiliser que des téléphones Android.

★★★★★

A lire également