Le mermaiding ou l’art de nager en queue de sirène

Le mermaiding ou l’art de nager en queue de sirène

C’est loin d’être une plaisanterie. Les sirènes ont le vent en poupe aujourd’hui, surtout auprès des femmes. Tout le monde rêve d’en devenir une, enfants et adultes. C’est donc à juste titre qu’on trouve aujourd’hui un peu partout sur Internet des sites, blogs qui expliquent comment se transformer en sirène ou en triton pour quelques moments de plaisir sous l’eau. Le mermaiding ou la pratique de la nage de sirène est une réalité de nos jours. Envie de vous transformer en sirène ? Vous devez donc poursuivre votre lecture. On vous détaille tout sur ce nouveau sport aquatique qui est en vogue.

Le mermaiding, une activité aquatique en pleine expansion

Le mermaiding est la pratique de la nage de sirène sous l’eau. Il consiste à onduler sous l’eau avec une queue de sirène remplie d’écailles. Il est devenu une vraie discipline qui suscite un réel engouement auprès des femmes surtout depuis la création des écoles un peu partout dans le monde. Les premières écoles du mermaiding ont vu le jour dans le Michigan et la Floride aux États-Unis avant de se répandre dans le reste du monde : Australie, les Philippines, Schondorf en Allemagne, Marseille grâce à l’ancienne championne du monde de natation synchronisée Julia Sardella qui a créé l’école Perle Évent pour ne citer que ces écoles-là.

De plus, il faut préciser que de nombreux concours sont également organisés pour favoriser l’expansion du mermaiding. En 2014, un concours ouvert à l’international dénommé Miss Mermaid a été organisé en Allemagne. La France n’a pas aussi tardé à se lancer à travers un concours national des sirènes afin de choisir la Miss Mermaid France. Cette fête s’est déroulée en 2021 du 28 au 29 août et a connu la participation de plusieurs passionnés de la nage de sirène.

Une discipline en queue de sirène à part entière

La pratique de la nage de sirène est un véritable sport. En effet, la queue de poisson associée à la monopalme, qui forme la queue de sirène pèse plusieurs kilos. Rappelons que c’est cet ensemble qui constitue l’équipement indispensable pour pratiquer le mermaiding : sans quoi on ne parlera pas de nage à la sirène. C’est donc le costume qui confère l’apparence de sirène. Cette combinaison, La queue de sirène conçue en silicone pèse autour de 15 kilos. Une fois portée sous l’eau, elle permet de solliciter plusieurs muscles du corps surtout les abdominaux. La nage en ondulations permet quant à elle de stimuler la ceinture abdominale et les muscles du dos. Le mermaiding est donc un sport qui sollicite plusieurs aptitudes.

Cette activité aquatique exige la pratique de la nage sous-marine pour pouvoir longtemps nager de façon naturelle. Elle demande aussi la pratique de la natation synchronisée. Il est donc clair que le mermaiding est une activité aquatique qui allie sport et art. Cependant, ce sport peut paraître difficile pour certains, mais c’est tout le contraire. En effet, pour réussir avec cette nouvelle discipline, il faut savoir au moins nager et avoir plus de 6 ans. Ensuite, il faut intégrer les écoles de natation qui propose ces genres de cours afin d’apprendre les rudiments de la discipline tels que la technique du coup de pied du dauphin.

Avec le mermaiding et les queues de sirène, tout le monde est concerné. Les enfants comme les adultes peuvent s’y adonner. Toutes les morphologies, les sexes et âges sont également concernés. Eh oui ! Tous les sexes peuvent pratiquer le mermaiding. Par contre, les messieurs sont appelés des tritons et non des sirènes. Ces derniers disposent également de leur propre compétition à travers le Mister Triton France qui s’est déroulé en juillet 2021 avec le sacre de Gabriel Tabarini venu de Nice.

★★★★★

A lire également