Le gouvernement indien interdit 59 applications chinoises, dont TikTok, Shareit, Xender, CamScanner et UC Browser

Le gouvernement indien interdit 59 applications chinoises, dont TikTok, Shareit, Xender, CamScanner et UC Browser

Alors que les tensions le long de la ligne de contrôle réel augmentent entre l'Inde et la Chine, le gouvernement indien a pris une mesure sans précédent d'interdire au moins 59 demandes chinoises dans le pays.

L'ordonnance a été émise par le ministère de l'électronique et des technologies de l'information (MeitY) déclarant que les applications sont «préjudiciables à la souveraineté et à l'intégrité de l'Inde, à la défense de l'Inde, à la sécurité de l'État et à l'ordre public».

TikTok-Featured

La liste comprend des applications qui ont leur origine en Chine, telles que TikTok, SHAREit, UC Browser, Club Factory, WeChat, Xender, CamScanner, entre autres. La liste des applications interdites en Inde est la suivante.

  1. TIC Tac
  2. Partagez-le
  3. Kwai
  4. Navigateur UC
  5. Carte de Baidu
  6. Shein
  7. Clash of Kings
  8. Économiseur de batterie DU
  9. Helo
  10. Likee
  11. Maquillage YouCam
  12. Communauté Mi
  13. Browers CM
  14. Virus Cleaner
  15. Navigateur APUS
  16. ROMWE
  17. Club Factory
  18. Newsdog
  19. Beutry Plus
  20. WeChat
  21. UC News
  22. Mail QQ
  23. Weibo
  24. Xender
  25. Musique QQ
  26. Flux d'actualités QQ
  27. Bigo Live
  28. SelfieCity
  29. Mail Master
  30. Espace parallèle
  31. Mi Video Call Xiaomi
  32. WeSync
  33. Explorateur de fichiers ES
  34. Viva Video QU Video Inc
  35. Meitu
  36. Vigo Video
  37. Nouveau statut vidéo
  38. Enregistreur DU
  39. Coffre – Masquer
  40. Cache Cleaner DU App studio
  41. DU Cleaner
  42. Navigateur DU
  43. Hago joue avec de nouveaux amis
  44. Cam Scanner
  45. Clean Master Cheetah Mobile
  46. Wonder Camera
  47. Photo étonnant
  48. Joueur QQ
  49. Nous rencontrons
  50. Sweet Selfie
  51. Baidu Traduire
  52. Vmate
  53. QQ International
  54. Centre de sécurité QQ
  55. Lanceur QQ
  56. U Video
  57. Vidéo de statut V fly
  58. Mobile Legends
  59. DU Confidentialité

Le communiqué du ministère de l'Électronique et de l'Information et de la Technologie indique qu'il a reçu une «recommandation exhaustive» du Centre indien de coordination de la cybercriminalité et du ministère de l'Intérieur.

Fait intéressant, cette étape sans précédent du gouvernement indien ne comprend que les demandes d'origine chinoise et non les sociétés d'origine chinoise ou les sociétés indiennes avec la majorité des investissements chinois.

Selon le rapport de Venture Intelligence, au cours de l'année 2015-19, des investisseurs chinois comme Alibaba, Tencent, TR Capital et Hillhouse Capital ont investi plus de 5,5 milliards de dollars dans les startups indiennes.

Des entreprises telles que PayTM, BigBasket, Zomato, Ola, Flipkart et BYJU’S, entre autres, ont des investissements importants d’Alibaba et de Tencent. Cependant, en raison de la pandémie de COVID-19, et non liée à ces tensions dans l'ALC, l'Inde a récemment interdit les IDE chinois par la voie automatique.

Dans son communiqué officiel, le ministère a déclaré: «Il y a eu des inquiétudes qui font rage sur les aspects liés à la sécurité des données et à la protection de la vie privée de 130 crores indiens. Il a été noté récemment que ces préoccupations menaçaient également la souveraineté et la sécurité de notre pays. Le ministère des Technologies de l'information a reçu de nombreuses plaintes de diverses sources, notamment plusieurs rapports faisant état d'une utilisation abusive de certaines applications mobiles disponibles sur les plates-formes Android et iOS pour avoir volé et transmis subrepticement des données d'utilisateurs de manière non autorisée à des serveurs qui ont des emplacements en dehors de l'Inde. La compilation de ces données, leur extraction et leur profilage par des éléments hostiles à la sécurité nationale et à la défense de l'Inde, qui finissent par empiéter sur la souveraineté et l'intégrité de l'Inde, est une question très profonde et immédiate qui nécessite des mesures d'urgence. »

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents