Exclure son propre trafic dans les rapports Google Analytics

Exclure son propre trafic dans les rapports Google Analytics

Rate this post

Ça y est vous avez monté votre propre site et vous n’avez pas manqué d’ajouter le script de Google Analytics. Vous suivez frénétiquement les commentaires et les visites qui vont avec. Bientôt vous serez un pro des statistiques.

Sauf qu’a chaque fois que vous ou vos collaborateurs allez voir votre site, vous ajoutez une visite « virtuelle ». De même lorsque vous testez des petits changements graphiques en « production ». 35 « reload » de la page pour ajuster un élément graphique sont autant de visites comptabilisées pour rien.

Comment évitez cela et compter effectivement les « vraies » visites?

Il existe plusieurs solutions pour rendre le rapport de Google Analytics (GA) plus intelligent.

Méthode 1: 100% système.

La première consiste à leurrer votre navigateur en l’empêchant de communiquer avec le webware Google Analytics (via Urchin.js ou ga.js, les deux script fournis par GA). Pour se faire, il suffit de rediriger tout le trafic sortant en direction du domaine http://www.google-analytics.com et ses variantes (qui sont les NDD des serveurs collecteurs) vers votre propre machine. Si vous le faite avant la première visite (ou azprès un nettoyage des cookies), cela empêchera aussi au navigateur de télécharger le script JavaScript sur votre machine.

Par exemple pour Windows il suffit d’ajouter les lignes suivantes au fichier Hosts:

# Google Analytics en local
127.0.0.1 www.google-analytics.com

Pour info, le fichier Hosts se trouve dans le répertoire C:WINDOWSsystem32driversetc.

L’équivalent existe pour les systèmes UX (Linux, Unix, Mac OS).

Cette technique est très efficace notamment si vous avez une adresse IP dynamique (renouvelée à chaque connexion à Internet). Cependant, si vous êtes une entreprise de plusieurs salariés ou que votre parc informatique est très large, cela va vite devenir fastidieux.

Méthode 2: Segmentation dans Google Analytics

Il existe cependant beaucoup plus simple et flexible. Il faut pour cela utiliser la fonctionnalité de segmentation des visiteurs offerte dans Google Analytics.

Le segmentation des visiteurs consiste grosso modo à attribuer à certains visiteurs une « valeur » différente en fonction de leurs parcours sur le site.
Pour y arriver, le script écrit une valeur dans le cookie que Google Analytics dépose chez le visiteur, lorsque ce dernier charge la page de début de segmentation. Toute écriture d’une nouvelle valeur correspond au début d’une nouvelle « visite » au sens GA.

Dès lors, pour traquer vos propres visites, il vous suffit d’écrire une valeur au chargement de votre site, mais uniquement pour vous. Pour ce faire, il suffit de créer une page connue et visible de vous seul (et éventuellement de vos employés si vous êtes une entreprise). En passant systématiquement par cette page, vous vous assurez de « marquer » le cookie.

Ensuite il vous faut ajouter un petit script JS:

<body onLoad="javascript:__utmSetVar('internal');">

La valeur « masegmentation » est à remplacer par ce que vous désirez (« owner » ou « internal » par exemple).

Ce script peut aussi être appelé depuis un lien sur l’évènement OnClick. Par exemple sur WordPress, il vous suffirait d’accéder à votre blog systématiquement par le lien « Aller sur le site » modifié et le tour est joué.

Dernière étape, exclure les visites marquées « masegmentation ».
Pour cela, il faut créer un filtre d’exclusion avec plusieurs critères:

  • Type de filtre: Exclusion
  • Champ du filtre: Défini par l’utilisateur
  • Pattern du filtre: masegmentation
  • Sensibilité à la casse: désactivée

N’oubliez pas d’appliquer ce filtre au profil Analytics souhaité. Cette technique peut-être utilisée pour des usages complexes ou très spécifiques. C’est le cas par exemple lorsque vous avez beaucoup de machines et autant d’adresses IP. Sinon mieux vaut utiliser la méthode 3 ci-dessous.

Méthode 3: Utiliser les filtres IP de Google Analytics
En plus des filtres personnalisés que nous venons de voir, il est possible d’utiliser des filtres standards proposés par défaut dans l’interface GA. c’est le cas des filtres IP.

Vous pouvez définir un pattern d’adresse IP tel que aaa.bbb.ccc.ddd.

Encore une fois, rendez vous dans « Paramètres GA » -> « Gestion des filtres » -> « Ajouter un filtre » et choisissez « Exclure le trafic d’une adresse IP spécifique ».

Entrez votre adresse IP avec le pattern suivant: aaa.bbb.ccc.ddd.
Si vous en avez plusieurs, il est possible de les séparer par « | »: yyy.xxx.ppp.qqq |aaa.bbb.ccc.ddd
Pour un intervalle d’adresses IP, utilisez le pattern suivant par exemple: aaa.bbb.ccc.1-256

Appliquer le filtre au profile et c’est fini. Vous pouvez avoir de vraies statistiques de visites.

Personnellement j’utilise la méthode 3 pour ce blog, et la méthode 2 pour des sites plus professionnels pour lesquels je fais de la segmentation plus précise au sein de l’entreprise (comme des rôles).

Lire d’autres articles sur Google Analytics:

  • Comment et que cherchent les visiteurs de votre site ? Augmenter la pertinence de votre contenu avec Google Analytics
  • Améliorer la gestion des profiles dans Google Analytics