Apple supprime l'application "Fakespot" de l'App Store iOS suite à la demande d'Amazon

Apple supprime l’application « Fakespot » de l’App Store iOS suite à la demande d’Amazon

Apple a supprimé vendredi l’application Fakespot de l’App Store iOS. Fakespot, qui est un service permettant de filtrer et de masquer les fausses critiques de produits sur Amazon, a lancé son application iOS le mois dernier, mais maintenant, l’application a été supprimée à la suite d’une demande d’Amazon lui-même.

Le fondateur de Fakespot, Saoud Khalifah, a déclaré Le bord qu’Apple a supprimé l’application sans même en expliquer les raisons. Cependant, les développeurs confirment qu’Amazon leur a envoyé un avis de retrait en juin, ce qui explique probablement pourquoi l’application iOS n’est plus disponible pour les utilisateurs d’iPhone et d’iPad.

L’application, tout comme son extension de navigateur Web, s’intègre au site Web d’Amazon en utilisant des méthodes non officielles pour identifier les fausses critiques dans les pages de produits. Amazon, d’autre part, affirme que l’application injecte du code qui peut compromettre les données des utilisateurs, ainsi que fournir aux consommateurs « des informations trompeuses » sur les vendeurs.

Amazon nous dit également que Fakespot injecte du code dans son site Web, ouvrant un vecteur d’attaque et mettant en danger les données des clients (y compris les e-mails, les adresses, les informations de carte de crédit et l’historique de votre navigateur), bien qu’il dise qu’il ne sait pas réellement si Fakespot utilise ces informations.

Mais alors que Fakespot admet que l’application injecte du code pour afficher ses propres scores, il nie catégoriquement qu’il y ait une quelconque vulnérabilité et souligne que les applications qui incluent une vue de navigateur Web sont courantes – y compris les applications de coupons qu’Amazon semble  » n’avoir aucun problème à enrouler autour d’un navigateur Web.

Amazon confirme avoir demandé à Apple de supprimer l’application en vertu de la directive 5.2.2, qui interdit aux développeurs d’utiliser du contenu tiers dans une application sans autorisation. 9to5Mac a rapporté en août 2020 qu’Apple utilisait la même directive pour interdire les applications tierces qui s’intègrent aux véhicules Tesla.

5.2.2 Sites/Services tiers : Si votre application utilise, accède, monétise l’accès à ou affiche le contenu d’un service tiers, assurez-vous que vous êtes spécifiquement autorisé à le faire en vertu des conditions d’utilisation du service. L’autorisation doit être fournie sur demande.

Les développeurs de Fakespot ont souligné qu’Amazon avait acheté des résultats de recherche pour le mot-clé « Fakespot » dans l’App Store pour empêcher les utilisateurs de trouver l’application. La recherche de « Fakespot » dans l’App Store affiche désormais l’application officielle d’Amazon en premier dans la liste avec un badge « Annonce ». L’application a enregistré 150 000 installations sur des appareils iOS pendant la période où elle était disponible sur l’App Store.

« Amazon est prêt à intimider les petites entreprises comme la nôtre qui présentent les failles de leur entreprise », a déclaré Khalifah, suggérant qu’Amazon avait dû se rendre compte que les gens choisissaient leur application plutôt que l’application Amazon. Il dit que Fakespot a accumulé 150 000 installations depuis l’App Store iOS, sans dépenser d’argent en marketing.

Selon Amazon, la société dispose déjà des outils nécessaires pour identifier et arrêter les fausses critiques, suggérant que les services tiers qui prétendent le faire « sont pour la plupart erronés ». Apple n’a pas répondu à une demande de commentaire.


Découvrez 9to5Mac sur YouTube pour plus d’actualités Apple :

A lire également