Apple peut toujours facturer ses 30% de frais sur l'App Store même après la décision Epic, selon les analystes

Apple peut toujours facturer ses 30% de frais sur l’App Store même après la décision Epic, selon les analystes

La semaine dernière, dans l’affaire Epic contre Apple, la juge de district américaine Yvonne Gonzalez Rogers a décidé qu’Apple ne pouvait plus interdire aux développeurs d’utiliser des « boutons, liens externes ou autres appels à l’action qui dirigent les clients vers des méthodes d’achat », mais elle ne l’a pas fait. Je ne dis pas qu’Apple doit baisser sa commission ou qu’il ne pourrait plus facturer ses frais.

Maintenant, selon Bloomberg, Apple pourrait toujours dire aux développeurs qu’il a l’intention de percevoir une commission pouvant aller jusqu’à 30%, malgré la décision de justice de la semaine dernière.

« Apple a le droit légal de faire des affaires avec qui il veut », a déclaré Paul Gallant, directeur général de Cowen & Co. « Ainsi, Apple pourrait modifier les conditions de l’App Store et dire aux développeurs, quel que soit l’endroit où vous collectez vos revenus, vous nous devez 30%, et si les développeurs refusent de le payer, Apple serait libre de les dé-plateforme.

La décision de 185 pages du juge à la suite d’un procès en mai dans le cadre d’un procès intenté par Epic a été considérée comme une « énorme victoire » par Apple, et bien que la société doive assouplir les règles concernant l’achat intégré et autoriser les applications à se connecter à des systèmes de paiement tiers, le juge a statué en faveur d’Apple sur tous les autres chefs d’accusation.

Maintenant, c’est à l’entreprise de décider à quel point elle veut des frais de commission de 30 %. Dans le rapport, Bloomberg réitère ce que le PDG d’Apple, Tim Cook, a déclaré il y a quelques mois sur ce qui se passerait si le juge décidait que les développeurs pourraient éviter le propre système de paiement d’Apple.

« Nous devrons trouver un autre système pour facturer les développeurs, ce qui, je pense, serait un gâchis », a-t-il déclaré. Interrogé directement par le juge si les développeurs auraient toujours besoin de payer Apple s’ils collectaient des paiements auprès de consommateurs en dehors du système d’achat intégré du fabricant d’iPhone, Cook a déclaré: « Oui, bien sûr. »

Hier, Epic a confirmé avoir payé à Apple une commission de 30% sur toutes les ventes enregistrées par la société en contournant le système d’achats intégrés de l’App Store avec Fortnite l’année dernière. C’était environ 6 millions de dollars.

Le paiement a été confirmé par le PDG d’Epic Games, Tim Sweeney lui-même le Twitter, qui a également partagé une blague sur le paiement de l’amende avec Apple Pay.

Maintenant, attendons de voir comment Apple va gérer cette situation. Comme nous sommes à quelques heures de l’événement « California Streaming », la société pourrait également éventuellement se prononcer sur la décision du juge.


Découvrez 9to5Mac sur YouTube pour plus d’actualités Apple :

A lire également