Apple discrimine les clients handicapés, dit plainte

Le médiateur financier du Royaume-Uni a ouvert une enquête pour savoir si Apple fait preuve de discrimination à l’égard des clients gravement handicapés par le biais de son programme de mise à niveau de l’iPhone.

La plainte a été déposée par Colin Hughes, un utilisateur Apple tétraplégique qui dit qu’il est incapable de se conformer à l’exigence d’Apple UK de visiter un magasin en personne afin de rejoindre ou de renouveler …

Hughes a déjà partagé avec 9to5Mac son point de vue sur ce qu’Apple a raison et tort dans ses fonctionnalités d’accessibilité pour ceux qui ne peuvent pas utiliser leurs bras.

Au Royaume-Uni, Apple demande aux clients de se rendre physiquement dans un Apple Store afin de s’inscrire au programme de mise à niveau de l’iPhone ou de le renouveler. Hughes a d’abord soulevé le problème avec Apple en 2019 et a déclaré que la société lui avait initialement dit que rien ne pouvait être fait.

Je suis gravement handicapé par la dystrophie musculaire, je suis en fauteuil roulant à plein temps, je suis souvent confiné à la maison et je ne peux pas me déplacer en voiture ou en transports en commun jusqu’à mon Apple Store le plus proche sur Regent Street, dans le centre de Londres.

Lorsque j’ai repéré l’exigence «uniquement dans un Apple Store», j’étais inquiète, mais j’ai décidé de demander des éclaircissements en contactant le service client en ligne de l’entreprise. Je pensais que, à notre époque, ils pourraient sûrement faire une exception pour les personnes dans ma situation.

Je ne suis arrivé nulle part au téléphone, mais dans une correspondance, Apple m’a dit: «c’est une exigence de Barclay de visiter le magasin de détail afin de signer le contrat de mise à niveau». Le géant de la technologie ne m’a proposé aucun autre moyen d’accéder au programme. On m’a dit qu’il n’y avait pas d’exceptions et que le programme de mise à niveau de l’iPhone n’était disponible qu’en magasin.

Après s’être adressé aux médias, Apple a finalement pris des dispositions alternatives, mais il a encore fait face à la même bataille l’année dernière. Bien que la société de Cupertino ait permis le renouvellement, ils ont insisté dans des courriels que nous avons vus pour dire qu’il avait signé une reconnaissance qu’il s’agissait d’un arrangement unique et ne serait plus proposé en 2021.

La loi britannique oblige les entreprises à faire des «ajustements raisonnables» pour s’assurer qu’elles ne font pas de discrimination à l’égard des personnes handicapées, et Hughes dit qu’il existe un certain nombre de moyens parfaitement simples pour Apple ou son partenaire financier Barclays de le faire.

Par exemple, j’aurais pu envoyer des formulaires signés et une pièce d’identité par la poste, ou avec un soignant qui pourrait visiter le magasin avec eux en mon nom. Apple a rejeté cela comme une option.

J’aurais pu visiter une succursale de la Barclays Bank. Il y en a un tout près de moi à distance accessible dans mon fauteuil roulant, où ma pièce d’identité et ma signature pour un contrat de crédit auraient pu être vérifiées.

Apple a rejeté toutes ces options.

Le Médiateur financier a confirmé que la plainte répondait aux critères pour justifier l’affectation d’un enquêteur et a donc lancé une enquête formelle sur Apple et Barclays.

Nous avons contacté Apple pour obtenir des commentaires et nous mettrons à jour avec n’importe quelle réponse.


Consultez 9to5Mac sur YouTube pour plus d’informations sur Apple:

A lire également